CD de Melun (77)

Centre de Détention de Melun

Le centre de détention de Melun héberge environ 300 détenus majeurs.

L’équipe enseignante se compose d’enseignants du premier et du second degré.

Le pré-repérage et le repérage de l’illettrisme sont effectués de manière systématique. L’ordinateur est très utilisé dans les cours d’alphabétisation, ainsi que les TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) qui sont utilisées d’une manière générale dans la pratique pédagogique et plus particulièrement en mathématiques, histoire-géographie, gestion-comptabilité et les langues.

Un effort particulier est consenti en faveur des bas niveaux et des non francophones avec la préparation au DILF et au DELF :

L’atelier FLE pour les personnes non francophones, propose des cours d’alphabétisation et prépare au DILF. Après obtention du DILF, les détenus se voient proposer des supports de niveau DELF.

L’atelier d’alphabétisation pour les personnes illettrées, propose des cours de français avec délivrance d’une attestation de formation et d’assiduité.

L’atelier de formation continue, pour les personnes en difficulté, organise des cours de français, de mathématiques et de prévention santé environnement (PSE) et propose une préparation au certificat de formation générale (CFG), ainsi que l’apport de connaissances de base en informatique.

Les cours de niveau V sont assurés par des professeurs de collège et lycée. Ceux-ci s’impliquent dans des projets transversaux portés par l’établissement (projet annuel associant le professeur d’histoire-géographie et le professeur d’arts plastiques).

L’atelier de la voie Professionnelle (CAP, BEP, bac pro) pour des personnes de niveau V, dispense des cours de français, de mathématiques, d’histoire-géographie,d’anglais, d’espagnol et des sciences physiques. Il existe un lien avec la formation professionnelle et les ateliers.

L’atelier du DNB (diplôme national de brevet) prépare à la série professionnelle et générale, au B2i, en français, mathématiques, histoire-géographie,anglais et espagnol. L’obligation de la maitrise du niveau A2 en langues pour l’obtention du DNB a un impact sur les résultats qui touche plus particulièrement le public incarcéré.

Des actions culturelles sont régulièrement menées en collaboration avec le service d’insertion et de probation.