MA de Versailles (78)

Maison d’Arrêt de VERSAILLES

La maison d’arrêt est essentiellement un établissement pour femmes. Dans le cadre des nouvelles normes de la réglementation pénitentiaire, les arrivantes sont réunies pour une présentation générale de l’école, puis reçues individuellement. Cet entretien porte sur leur parcours scolaire, le parcours professionnel et enfin le projet scolaire en détention. Une grande majorité de ces personnes a été scolarisée dont une population non francophone.

Les priorités du projet pédagogique :

Il est axé sur le socle commun des connaissances en tenant compte des différents niveaux :

– Groupe FLE illettrisme

– Remise à niveau préparation CFG

– Groupe collège

– Préparation au DAEU /BAC

– Cursus universitaire

Les matières organisées en modules, chaque module ne dépassant pas 2 ou 3 séquences :

– Revue de presse

– Mathématiques (remise à niveau, collège, lycée)

– Français : formation de base/ remise à niveau, collège, lycée

– Biologie

– Connaissances du monde

– Anglais (tous niveaux)

– Philosophie (études de textes, débats, préparation de devoirs en vue d’examens)

– Littérature (études de textes, grammaire conjugaison, organisation de devoirs en vue d’examens.

Les examens préparés à la maison d’arrêt :

– DILF / DELF

– CFG

– DNB

– BAC/DAEU

Le fonctionnement :

Le pré-repérage de l’illettrisme se fait à Versailles par l’administration pénitentiaire, au moyen des tests LPP par le RLE (responsable local d’enseignement) lors des entretiens arrivantes.

Ces cours sont répartis autour de cette priorité : de la préparation du DILF avec des exercices systématiques d’apprentissage de la langue française ; d’un imagier à caractère culturel, d’un atelier d’écriture en vue de la production d’un recueil, d’histoire des écritures, apprivoisement des gestes, sensibilisation de la nécessité de l’écrit.

L’atelier de formation continue accueille des modules multi-niveaux tels la revue de presse, la remise à niveau en mathématiques et en français.

La revue de presse est basée sur la transversalité où éducation civique, histoire, géographie, français et mathématiques sont abordés. Il sert de base tout au long de l’année pour la préparation de l’épreuve orale de CFG : entraînement à l’argumentation, à la prise de parole, à la présentation devant un groupe. Grâce à l’outil informatique, les détenues pourront se constituer elles-mêmes un petit dossier de presse.

L’atelier d’écriture propose la remise à niveau et travaille sur les thèmes suivants :

– « écrire à la manière de.. »

– Jeux d’écriture sur les modèles surréalistes

– Ecrire à partir de supports d’images

– Improvisations : gestes, paroles, théâtre

– Histoire de l’écriture

En mathématiques, la remise à niveau se décline en deux parties : l’une de préparation au CFG ; l’autre l’enseignement de l’histoire des mathématiques.

L’atelier collège Lycée-DNB

Les cours de biologie par exemple s’adressent à tous les niveaux et dans ce contexte, l’association Sidaparoles intervient sur les thèmes tels que les hépatites, le sida, les addictions et la contraception.

Les matières enseignées sont l’anglais (3 niveaux), les mathématiques, la philosophie et l’histoire-géographie (le rôle de l’historien, les grandes civilisations comme les Egyptiens et les Hébreux).